Publié le 4 mai 2022 Mis à jour le 17 juin 2022

Le Grand équipement documentaire (GED) met l’expertise de ses professionnels au service des projets de recherche.

Le GED collabore avec des équipes de recherche à plusieurs projets en lien avec ses collections ou ses domaines d’expertise.

Il peut notamment prendre en charge ou contribuer aux actions suivantes : numérisation et mise en ligne dans sa bibliothèque numérique ou dans un entrepôt de documents, collecte de métadonnées pour des corpus documentaires, transcription manuelle participative grâce à la plateforme Transcrire dont il est partenaire.

Projets en cours

La vie inimitable – Fonds Yves Pérotin (2020 – …)

En partenariat avec l’Institut d’histoire du temps présent (IHTP, Université Paris 8 – CNRS), ce projet vise à documenter et mettre en ligne des documents d’archives sur lesquels s’est appuyé l’édition de « La vie inimitable - dans les Maquis du Trièves et du Vercors en 1943 et 1944 » et à les mettre en valeur au sein d’un parcours visuel.

Mémoires européennes du Goulag (2021 – …)

Présentant sous forme de chapitres thématiques et biographiques les résultats de recherches portant sur l’exil forcé des populations dans l’espace est-européen et soviétique, le projet Mémoires européennes du goulag a été mis en ligne en 2011. Le nouveau projet permettra de faire évoluer la publication pour l’adapter aux objectifs de la science ouverte. L’objectif est d’expérimenter un modèle alternatif de publication scientifique, sous forme de livre dynamique et ouvert, adossé à des données sonores et visuelles, et destiné à la fois aux chercheurs, aux enseignants et au grand public. Le projet, porté par l’Ined en partenariat avec le Centre d’études des Mondes Russe, Caucasien & Centre-Européen (CERCEC, CNRS – EHESS), le GED et l’université de Strasbourg, a reçu en 2021 le soutien du Fonds national pour la science ouverte (FNSO) dans le cadre de l’appel à projets no2 « Publications ».
 

PALiBr - La Pensée anarchiste et libertaire par les brochures francophones publiées entre 1880 et 1918 (2020 – …)

Porté par le GED et le Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (CHS, CNRS – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), ce projet vise à mettre à la disposition de la communauté scientifique un corpus numérisé et océrisé d’environ 1200 brochures anarchistes francophones publiées de 1880 à 1918 en France, mais également en Suisse ou en Belgique, terres d’accueil d’anarchistes en exil. En effet, cette période est particulièrement importante pour le mouvement anarchiste qui, entre l’émergence de la première organisation nationale, les mobilisations contre la guerre et les prises de position face à la révolution russe, a contribué à structurer le mouvement ouvrier.
 

POPP - Océriser les recensements de la population parisienne de l’entre-deux-guerres (2020 – …)

L’objectif est d’élaborer une vaste base de données (12 millions d’individus) à partir des recensements nominatifs de Paris de 1926, 1931, 1936 et 1946 qui sont les seuls recensements de la population parisienne existant avant la fin du 20e siècle. Ces recensements sont déjà numérisés et en ligne sur le site des archives de Paris, mais il s’agit ici de créer une base de données permettant l’exploitation statistique de ces documents particulièrement riches.
 

ResPaDon - Un réseau pour développer et diversifier les usages des archives du web (2021 – …)

Ce projet vise à accroître et faciliter l’accès aux archives du web (produites par la Bibliothèque nationale de France (BnF) dans le cadre de sa mission de dépôt légal), notamment en développant une capsule outillée d’accès distant. Le GED et Sciences Po sont partenaires de ce projet porté par l’Université de Lille et la BnF et lauréat de l’appel à projets CollEx.
 

R-EVE (2021 – …)

Ce projet porté par l’Institut d’histoire du temps présent (IHTP, Université Paris 8 – CNRS) s’inscrit dans la continuité du projet ANR « Enfance violence exil » (EVE, 2009-2013), et s’intéresse aux paroles d’enfants en situation de guerre et en exil : dessins, témoignages, représentations (20e-21e siècles). Le GED accompagne l’équipe dans la description et la documentation du corpus selon les principes FAIR ainsi que dans le dépôt des données dans un entrepôt afin d’en assurer la préservation. L’objectif est de donner une visibilité à une communauté scientifique internationale extrêmement dynamique sur l’enfance en exil.

Projets achevés

Cahiers et Bulletin de l’Institut d’Histoire du Temps Présent (IHTP) (2020 – 2021)

La collection complète des Cahiers et du Bulletin de l’Institut d’Histoire du Temps Présent (IHTP, Université Paris 8 – CNRS) a été numérisée en 2020 par Persée. Amorcée en 2020, la vérification des quatre lots de fascicules numérisés et des métadonnées dans l’application Jgalith de Persée a été terminée en décembre 2021.
 

Mai@Ar - Archives de mai 68 (2019 – 2021)

Le projet consiste à numériser, diffuser et valoriser le fonds d’archives Mai 68 du Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (CHS, CNRS – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Ce fonds est le fruit de collectes de documents réalisées à chaud lors des événements de mai-juin 1968 dans diverses universités françaises, et comprend, au-delà de tracts et slogans généraux, des documents uniques, produits à l’occasion de quelques événements à Paris ou en province.
 

Séminaire histoire culturelle du cinéma (2019 – 2021)

Ce projet, mené avec l’Institut d’histoire du temps présent (IHTP, Université Paris 8 – CNRS), l’École nationale des chartes (ENC) et la TGIR Huma-Num (CNRS – Campus Condorcet – Aix-Marseille Université), a permis d’archiver sur la plateforme Cocoon les séances du séminaire Histoire culturelle du cinéma et des interventions des colloques associés à partir de la rentrée universitaire 2009.
 

Capitales en Himalaya (2019 –2021)

En partenariat avec le Centre d’études himalayennes (CEH, CNRS), ce projet vise à mettre en ligne un fonds exceptionnel d’archives des premiers chercheurs à avoir effectué des missions de longue durée et pluridisciplinaires en Himalaya à partir des années 1960, soit avant l’ouverture au tourisme. La mise en ligne porte sur les quatre capitales de cette région avant les mutations profondes qu’elles ont subies ultérieurement : urbanisation, croissance démographique, atteinte au patrimoine bâti et artistique, ouverture vers l’extérieur.
 

Dans la même rubrique